mercredi 18 juin 2008

République des blogs Toulouse )4(


Nicole Belloubet
ne pourra venir mais sera représentée pour cette 4° République des blogs, vous pouvez ici ou dans les commentaires poser vos questions sur le thème de "La culture à Toulouse", ou les questions que vous aimeriez lui poser...

Nous aurons la participation exceptionnelle de l'auteur du blog l'Art Mutin et de l'Association l'Art Mutin du temps qui passe, de Sauron auteur du blog Fashion Europa lecteur de Hyarion.

Gabriel

"Le budget fourni par la mairie pour la culture correspond pour le moment à 14% du budget global. Comptez-vous l'augmenter ?"

Dante

"Je suis membre d'une compagnie de théâtre amateur et lorsque j'ai contacté le Centre Culturel Henri Desbals pour proposer de venir y présenter notre création (spectacle), voici ce qui m'a été répondu: "Nos activités sont essentiellement basées sur la musique et nous n'accueillons que les professionnels"...
Deux questions:
1/ La Mairie de Toulouse considére-t-elle normal qu'un centre culturel toulousain oriente exclusivement ses activités sur un secteur de la culture alors qu'il a pour mission, à la base, d'être un lieu d'expression de toutes les cultures et de leurs multiples formes?

2/ Les compagnies de théâtre amateur parviennent difficilement à trouver des lieux pour présenter leurs créations. Quelles sont les propositions de la mairie de Toulouse pour faire face à cette problématique?"

Jacme

1 - Qu'es-ce que le tecnocràcia en matièra culturala ?
2 - ou est la politique pour l'emploi de l'occitan à la commune de Tolosa ?
3 - faut-il un chargé de mission pour l'occitan quand le budget pour l'occitan est déjà décrété en baisse ? Que faut-il penser du service communication qui ne sait pas employer l'occitan ?
4 - pourquoi les libraires de Tolosa ont été éliminé du Marathon des mots au seul profit de Leclerc et Renaissance ? Que doive penser les petits commerçants de cette iniciative économique pour le centre cité ? Une aide pour Nalhós/Nailloux ?
5 - quelle politique linguistique à Toulouse pour augmenter les cours d'occitan dans les écoles publiques de la ville ?
6 - quelle politique d'enseignement de l'histoire pour éviter que les architectes toulousains ne pensent que Montfort fut un grand homme pour la ville ? (cf le projet architectural Pierre & Passion à Auta(Riba)
7 - quelle politique d'enseignement de la geographie afin d'éviter que les tomates que les toulousains et toulousaines n'achètent viennent de Turquie ou de l'Adalousie ?
8 - la présence de M.Cohen auprès de M.Mélenchon, à Colomiers, alors qu'un débat de l'A.N. se déroulait sur les langues de France est-il un acte politique ?
9 - lo Conselh Regional prepausa un questionari sobre l'aumentacion dels poders de la region, que ne pensa la carga de la cultura ?
10 - Toulouse 2013 es en concurréncia ambe Bordeaux 2013, perqué par far aiçò junt alara que Bordèu vòl trabalhar ambe Bilbo e Tolosa ambe Barcelona ? Estauviar de l'enèrgia s'eriá pas estat rasobalba?
Son questions francament politicas. E las auriá pausadas tanben a l'anciana municipalitat se debat democratic i aviá agut.

6 commentaires:

Gabriel a dit…

J'ai une question !
Le budget fourni par la mairie pour la culture correspond pour le moment à 14% du budget global. Comptez-vous l'augmenter ?

Anonyme a dit…

Je suis membre d'une compagnie de théâtre amateur et lorsque j'ai contacté le Centre Culturel Henri Desbals pour proposer de venir y présenter notre création (spectacle), voici ce qui m'a été répondu: "Nos activités sont essentiellement basées sur la musique et nous n'accueillons que les professionnels"...
Deux questions:
1/ La Mairie de Toulouse considére-t-elle normal qu'un centre culturel toulousain oriente exclusivement ses activités sur un secteur de la culture alors qu'il a pour mission, à la base, d'être un lieu d'expression de toutes les cultures et de leurs multiples formes?

2/ Les compagnies de théâtre amateur parviennent difficilement à trouver des lieux pour présenter leurs créations. Quelles sont les propositions de la mairie de Toulouse pour faire face à cette problématique?

Romain Bouvet (alias Dante)

M. a dit…

Je serai ravie de vous accueillir pour cette rencontre, votre témoignage mérite d'être entendu de tous, pouvez vous me confirmer votre venue ?

jacme a dit…

1 - Qu'es-ce que le tecnocràcia en matièra culturala ?
2 - ou est la politique pour l'emploi de l'occitan à la commune de Tolosa ?
3 - faut-il un chargé de mission pour l'occitan quand le budget pour l'occitan est déjà décrété en baisse ? Que faut-il penser du service communication qui ne sait pas employer l'occitan ?
4 - pourquoi les libraires de Tolosa ont été éliminé du Marathon des mots au seul profit de Leclerc et Renaissance ? Que doive penser les petits commerçants de cette iniciative économique pour le centre cité ? Une aide pour Nalhós/Nailloux ?
5 - quelle politique linguistique à Toulouse pour augmenter les cours d'occitan dans les écoles publiques de la ville ?
6 - quelle politique d'enseignement de l'histoire pour éviter que les architectes toulousains ne pensent que Montfort fut un grand homme pour la ville ? (cf le projet architectural Pierre & Passion à Auta(Riba)
7 - quelle politique d'enseignement de la geographie afin d'éviter que les tomates que les toulousains et toulousaines n'achètent viennent de Turquie ou de l'Adalousie ?
8 - la présence de M.Cohen auprès de M.Mélenchon, à Colomiers, alors qu'un débat de l'A.N. se déroulait sur les langues de France est-il un acte politique ?
9 - lo Conselh Regional prepausa un questionari sobre l'aumentacion dels poders de la region, que ne pensa la carga de la cultura ?
10 - Toulouse 2013 es en concurréncia ambe Bordeaux 2013, perqué par far aiçò junt alara que Bordèu vòl trabalhar ambe Bilbo e Tolosa ambe Barcelona ? Estauviar de l'enèrgia s'eriá pas estat rasobalba?
Son questions francament politicas. E las auriá pausadas tanben a l'anciana municipalitat se debat democratic i aviá agut.
Vaquí tot, ai notat la data, i serai.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

J’ai tenté de poster un commentaire hier matin mais il ne s’est pas affiché…J’espère que j’aurais plus de chance cette fois-ci !
Je suis Dante, intervenant régulièrement sur le blog de Hyarion, notre anarcho-monarchiste national… :-))
Tout d’abord, j’ai été heureux de pouvoir rencontrer les différents blogueurs qui participent régulièrement à la république des blogs, malgré les divergences avec certains ou les affinités avec d’autres.
Pour en revenir au débat sur la culture, je maintiens les questions que j’ai posé précédemment, n’ayant pu obtenir de réponse de la part de la mairie. Je regrette d’ailleurs cette absence car elle aurait permis d’expliciter les axes des assises de la culture, son contenu et son suivi. Je formule en plus 2 propositions liées au thème culturel :

1/ Je pense qu’il serait intéressant de créer une journée artistique interdisciplinaire où toutes les formes artistiques se rencontrerait autour d’un thème et dans des créations qui articuleraient les différentes formes entre elles. Il serait possible d’imaginer une œuvre d’art plastique intégrant des comédiens ou des musiciens, de l’audiovisuel, etc.…Cette proposition, bien qu’encore imprécise dans la définition de ses modalités, présenterait l’avantage de promouvoir les échanges au sein du monde culturel et artistique, et rendrait leur diversité visible à travers une journée des arts accessible au public. De plus, la richesse des créations amateurs trouveraient l’occasion de pouvoir s’exprimer. Une réunion pourrait être réalisée afin de définir le thème et la date de cette « journée des arts », ainsi que de nouer les contacts, déjà existants ou en cours. La manifestation pourrait, en elle-même, se dérouler dans les différents espaces de la ville à travers la présentation de créations au public. Je pense que la mairie de Toulouse aurait toute sa place pour promouvoir et participer au projet.

2/ Existe-t-il au sein du service culturel de la mairie de Toulouse un interlocuteur auprès des associations amateurs. Je ne prône pas particulièrement la spécialisation ou l’émiettement, mais un intervenant auprès des amateurs (en association, en groupe ou en compagnie) serait apprécié afin de bénéficier d’aides ou de conseils pour l’accomplissement de certaines démarches (prêt de locaux, etc…). Les associations amateurs ont parfois du mal à trouver des locaux pour préparer leur création mais aussi pour les présenter, en dépit des structures déjà existantes. Les responsables des structures culturelles ne jouent pas toujours le jeu et cette problématique devrait, me semble-t-il, intégrer celles des axes des assises de la culture. Si l’interlocuteur en question existe, il faudrait peut-être qu’il soit plus visible ou que son rôle soit mieux défini.

Voilà. Je pense avoir fais le tour. Bonne continuation à tous et à bientôt !

Dante.

chouka a dit…

Désolé de n'avoir pas pu être présent. En ce moment, mon blogging est plus lent...